Liste Guipavas Passionnément - Isabelle Guérin Balem - Elections municipales des 15 et 22 février 2020

Guipavas. Isabelle Guérin-Balem est en lice pour les municipales

 

Ouest-France - 7 janvier 2020

L’ancienne première adjointe au maire de Guipavas finalise sa liste qui portera le nom de « Guipavas Passionnément ».

Isabelle Guérin-Balem souhaite proposer une forme de démocratie citoyenne en « cherchant le compromis ».

Isabelle Guérin-Balem sera la tête de liste de « Guipavas passionnément ».

La pharmacienne de 49 ans l’avait laissé entendre après sa démission du conseil municipal et confirme : « Il y avait encore des projets que j’avais à cœur de mener et j’ai des idées nouvelles à apporter. Des femmes et des hommes investis dans leur milieu professionnel ou dans les associations locales sont venus me rejoindre pour mener à bien ce projet. »

La liste d’Isabelle Guérin-Balem est complétée aux deux tiers et s’apprête à rencontrer les électeurs. Interrogée sur le danger de la division à droite, la candidate répond : « Bien sûr que des électeurs seront dans l’embarras, mais chacun votera en son âme et conscience. »

Se consacrer uniquement à la ville

Résolument Gaulliste et incollable quand il s’agit d’évoquer le Général, Isabelle Guérin-Balem n’est plus encartée aux Républicains. Que fera-t-elle si elle siège à la Métropole ? Elle reste prudente : « Tout dépendra du résultat de la ville de Brest. Ce qui prévaudra pour moi, c’est de défendre les intérêts des Guipavasiens à la métropole. »

Élue dans un premier temps dans l’opposition et ensuite membre de la majorité, elle affirme avoir progressivement appris sur les rouages du fonctionnement d’une ville : « J’avais sept délégations dans lesquelles je me suis pleinement impliquée, par exemple la gestion du personnel communal. »

En cas d’élection, Isabelle Guérin-Balem mettra sa carrière professionnelle entre parenthèses. « Je veux me consacrer uniquement à la ville. »

Côté projets, les contours du programme se dessinent : « Notre ville est en plein développement, notamment à l’ouest. Nous devrons y développer les infrastructures comme une salle de sport mais aussi être extrêmement vigilants sur la densité de la circulation. Je considère très important de réfléchir en amont à la desserte d’un lieu… Il faudra aussi être très vigilants sur le développement urbain pour préserver la qualité de vie et l’identité de notre ville. »

À l’origine du projet de Guip-Tad, le social et le bien-être des populations âgées semblent lui tenir à cœur : « Il y a encore beaucoup à faire sur le sujet. »

« Trop peu de femmes »

Isabelle Guérin-Balem est aussi la deuxième femme à se présenter à l’élection et elle trouve cela important : « Il y a trop peu de femmes à la tête de nos villes, pourtant, nous apportons une autre vision des choses. » Enfin, elle entend proposer une forme de démocratie citoyenne : « Imposer n’est pas une bonne méthode, il faut chercher le compromis et impliquer les habitants ».

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.